top of page
Rechercher

Histoire du protestantisme - #Episode 3


Histoire du protestantisme - Le XVIème siècle - #Episode 3 de 1550 à 1575

Aujourd'hui, nous allons vous parler d'une période passionnante et tumultueuse de l'histoire du protestantisme en France et en Europe : celle qui va de 1550 à 1575. Cette période est marquée par la diffusion de la Réforme protestante initiée par Martin Luther et Jean Calvin, mais aussi par les conflits religieux qui continuent d’opposer catholiques et protestants, notamment lors des guerres de religion en France. Nous allons vous présenter les principaux événements, les acteurs et les enjeux de cette époque.


La Réforme protestante rencontre un grand succès auprès de nombreux fidèles, mais aussi de certains princes et rois qui y voient un moyen d'affirmer leur indépendance face au pouvoir papal. Mais elle suscite aussi la réaction de l'Église catholique, qui lance la Contre-Réforme pour réaffirmer ses dogmes et sa discipline, et qui condamne les hérétiques à l'excommunication, à la prison ou au bûcher. Elle provoque également l'hostilité des autorités civiles, qui craignent que le schisme religieux ne menace l'unité et la paix en Europe.


En France, la Réforme protestante se heurte à la résistance du roi François Ier, qui interdit le protestantisme par l'édit de Fontainebleau en 1540. Mais elle gagne du terrain grâce à la prédication clandestine des pasteurs, à la diffusion des livres imprimés, et au soutien de certains nobles influents comme le connétable Anne de Montmorency ou l'amiral Gaspard de Coligny. Elle touche toutes les couches de la société, des paysans aux bourgeois, en passant par les artisans, les étudiants ou les femmes.


La situation se dégrade à partir de 1559, lorsque le roi Henri II meurt accidentellement lors d'un tournoi. Ses trois fils lui succèdent successivement : François II (1559-1560), Charles IX (1560-1574) et Henri III (1574-1589). Ces rois sont jeunes et faibles, et ils sont sous l'influence de leur mère Catherine de Médicis, qui tente de maintenir un équilibre entre les deux partis religieux. Mais les tensions sont trop fortes, et le pays bascule dans la guerre civile.


À partir de 1562, des guerres de religion vont endeuillir la France. Elles opposent les catholiques, menés par le duc François de Guise et soutenus par le pape et le roi d'Espagne Philippe II, aux protestants, menés par l'amiral Coligny et soutenus par l'Angleterre d'Élisabeth Ière. Ces guerres sont marquées par des massacres comme celui de Wassy (1562), des pillages, des sièges et des batailles sanglantes. Elles sont entrecoupées de périodes de paix précaire, scellées par des édits de tolérance comme celui de Saint-Germain-en-Laye (1562) ou celui d'Amboise (1563).


Le massacre de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572
Le massacre de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572

Le point culminant de ces guerres est le massacre de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572. Cette nuit là, à Paris, les catholiques massacrent plusieurs milliers de protestants, venus assister au mariage du roi Henri de Navarre (futur Henri IV) avec Marguerite de Valois (sœur du roi Charles IX). L’amiral de Coligny est assassiné chez lui. D'autres massacres ont lieu dans plusieurs villes de France. Ces événements provoquent la reprise de la guerre, qui va durer jusqu'à la mort du roi Charles IX en 1574.


Nous espérons que cet article vous a donné envie d'en savoir plus sur cette période tragique mais passionnante de l'histoire du protestantisme en France et en Europe. N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires, vos questions ou vos suggestions. À bientôt pour un prochain épisode !

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page