L'orgue

Son histoire, sa musicalité, sa place parmi les orgues parisiens :
François Saint-Yves, son titulaire, nous explique tout en musique.

L’orgue de l’Eglise protestante unie de Passy-Annonciation a été construit en 1973 par le facteur Curt Schwenkedel, dans un style germanique néo-baroque, qui cherchait à redécouvrir et à remettre en valeur le répertoire musical nord-allemand des XVIIe et XVIIIe siècles.

 

En 2013, fut réalisé un état des lieux par le facteur d’orgue Dominique Lalmand, dont les conclusions furent les suivantes :

 

L’instrument présente des qualités incontestées : bon état général malgré quelques points d’usure, mécanique fiable et précise, délicatesse de l’harmonie des jeux de fonds et du plénum. Mais il porte la "signature" de son temps, dont les excès nous apparaissent clairement après 40 ans :

• la sonorité des 8 jeux d’anches est agressive et acide,
• la pédale est trop faiblement pourvue,
• la plupart des tuyaux sont de très mauvaise qualité et ne fonctionnent quasi plus,
• enfin, l’absence de claires-voies ne permet pas au buffet d’assurer le rôle de filtre des harmoniques supérieur.

 

Dominique Lalmand proposa alors un ensemble de travaux permettant de redonner une cohérence à l’instrument tout en corrigeant les faiblesses évoquées ci-dessus. Ce projet fut mené à son terme en 2016-2017.

Dominique Lalmand est intervenu sur les points suivants :

 

• dépoussiérage de la tuyauterie

• réfection de la mécanique et de l’alimentation en air

• construction d’une nouvelle pédale avec 5 jeux neufs
au clavier du Grand-Orgue, installation d’une trompette neuve et remplacement de la dulciane 4’ par une flûte conique 4’ neuve

• pose de claires-voies et ré-harmonisation des jeux aigus pour enlever de l’agressivité et donner plus de rondeur

• ré-harmonisation du cromorne du Positif

orgue.jpg

Culte protestant

dimanche à 10h30

19, rue Cortambert

75116 Paris

logo2.png
  • Facebook
  • YouTube